Des masters en Silice

Après Loutraki, en Grèce en Mai 2013, un petit groupe de 14 masters sont partis de nouveau en stage natation en ce mois de Mai 2014. Destination, Terrasini, en Sicile. (Pour lire l’article avec les photos : Article Sicile)

5h00 du mat’ j’ai des frissons, le réveil sonne, je monte le son. Vendredi 2 Mai. Dans 20 minutes, je dois passer chercher Jean‐Nicolas pas très loin de Blomet puis Angélique Porte de La Plaine, et direction l’aéroport d’Orly, ou nous rejoignent Frédéric (Ze Coach), Julien, Marc, Stéphane, Renaud, Aurore et Thanh.

25 stage masters sicile2

7h00, les bagages soutes sont enregistrés. 7h40, l’embarquement est terminé. 8h00, Nous observons déjà d’en haut la ville de Paris, voilée par une mer de nuages. Nous sommes à bord du vol EasyJet EM2HQ4P à destination du soleil et de la chaleur, la Sicile : PALERMO !

25 stage masters sicile111h00, nous sortons de l’aéroport de Palerme, direction l’agence de location de voiture. A notre disposition, 2 Peugeot 208 flambant neuves (ou pas). Attention à la caution !! La moindre rayure est fatale. Après une bonne partie de Tétris entre nous et nos bagages (10 dans 2 Peugeot 208, c’était limite…), nous partons pour Terrasini.

12h00, nous découvrons le site qui nous accueille pour 10 jours, CITTA DEL MARE. Nous parcourons l’environnement du village vacances et de ses 800 chambres. Le bassin de 50 mètres est nickel, l’eau est chaude. Le personnel est super sympa. Les toboggans sont encore fermés.

Les installations sportives sont omniprésentes. Sont à notre disposition, terrains de basket, de foot, de tennis, de beach‐volley. Un mini-golf. Les vacances… Euh pardon, le stage natation va être G‐E‐N‐I‐A‐L !

18h30 – 20h00 premier entraînement. 5000 mètres histoire d’entrer dans le vif du sujet. Merci pour nos bras Coach.

Nous rejoignent en cours de route, Alexandre (Vendredi après-midi), Romuald (Samedi après‐midi, qui s’est débrouillé pour arriver à l’aéroport de Trapani, à 1h00 de route de l’hôtel), Clémentine (qui débarque de Corse le Lundi Midi) et Claire (Lundi soir).

Le stage est maintenant bien entamé. Les entraînements ont lieu matin (1h30) et soir (1h00). Le vrai beau temps pointe enfin son nez dès le Lundi 5 mai matin. Les températures se réchauffent. Les shorts, Polos et claquettes sont de mise. Nous avons déjà pris quelques couleurs. La marque du maillot est bien présente. Quelques courageux partent faire un footing à 7h00 tous les jours avant le petit déjeuner (Stéphane, Marc, Thanh, Alex et Jean‐Nikos entre autre pour ne pas les citer).

Les bras sont lourds mais nous résistons. Fred nous fait travailler la technique, nous conseille. Les sprints et le long sont au rendez‐vous. La GoPro est là pour filmer nos entraînements. Le coach vient analyser au cas par cas avec nous les vidéos afin de corriger nos défauts.

Il faut bien sûr récupérer un peu entre chaque entraînement. Étirements, farniente au soleil sur transat au bord de la piscine. Puis PPG ou session sport vers 16h00 tous les jours. Beach volley, basket, mini‐golf et même balle au prisonnier.

Les soirs, certains se donnent RDV en chambre 204 pour des parties endiablées de Perudo (jeu de dés, bluff et tout pile (Cf Pirates des Caraïbes)), 6 qui prend (Certains auraient pu devenir éleveur tellement ils ont accumulé de vaches), Loup‐garou. Pendant que d’autres préfèrent aller déguster une bonne Gelato au bar ou même un excellent Mojito, tout en profitant du Wifi.

Le stage suit son cours. Le bronzage s’intensifie. Les coups de soleil aussi… Heureusement, les filles avaient tout prévu, crème solaire, biafine et crème hydratante. Que ferions‐nous sans elles ? Je me le demande… Les toboggans, principal critère de choix du site sont toujours fermés pour nettoyage. Nous harcelons l’accueil de question… Ils devraient ouvrir dans les jours qui viennent.

Pour profiter aussi un peu de nos congés, 1 après‐midi et 2 matinées de repos nous sont accordés. Nous allons dès lors faire les touristes dans les villes alentours. Un peu de culture ne fait pas de mal (N’est‐ce pas Jean‐Nikos !)

Première destination, Cefalù.
Petite ville en bord de mer. Belle plage. Après une baignade frisquette, atelier bronzette et Beach Soccer. Tout le monde a fini par se retrouver à l’eau, de gré ou de force…
Il est maintenant temps d’aller se balader dans la ville. Pizzeria pour commencer, avec nos trois warriors de la pizza familiale : Thanh, Romu et Jean‐Nikos (Il paraît qu’ils étaient emprunts d’une certaine lourdeur lors de l’entraînement du soir, mais ça n’est qu’une rumeur. Nous avons continué avec une bonne glace dans les rues de Cefalù. Un beau point de vue en haut de la cité mais aussi en bout de jetée. L’heure du retour a sonné. Il ne faut pas être en retard pour l’entraînement du soir ! Pendant que les conducteurs nous ramènent en toute sécurité, d’autres en profitent pour piquer un petit somme récupérateur dans la voiture.

Seconde destination, San‐Vito‐Lo‐Capo, la pointe de la Sicile.
Pause baignade. Nous avons assisté là‐bas, impuissants, à une invasion de petites méduses bleues. Deuxième partie d’après‐midi, visite de l’ancien village Moyenâgeux de Erice, située sur le Mont San Juliano à 756 mètres d’altitude. Claire, avec la 208, tel un pilote de rallye, nous a conduits en haut de la route montagneuse et sinueuse. Fermait la marche notre Romu international avec sa Fiat Panda.

Troisième visite, les ruines de Segesta
Ancienne cité Grecque, divulgant ses trésors de constructions tels que son théâtre et son temple.

Dernière visite en date, les villes de Monreale et Palerme.
Monreale et sa Cathédrale Santa Maria Nuova, d’architecture normande, mélangeant les styles d’Europe du nord et Maures. Une belle vue sur la ville de Palerme.

Palerme, ville principale Sicilienne en bord de mer, avec ses palais, ses théâtres, sa Cathédrale, ses nombreuses églises et son labyrinthe de rues. Il faut une certaine patience afin de se sortir indemne de cette cité labyrinthique. Nous avons pu voir dans les bus de ville des pancartes disant : « Il est strictement interdit de parler au chauffeur, celui‐ci a besoin de ses mains pour conduire ».

Samedi 10 Mai après‐midi, les toboggans sont enfin ouverts (à force de harceler l’accueil de questions…?). L’eau est fraîche car elle est pompée directement dans la mer. Une bonne éclate, quelques films et photos à la GoPro, et un ou deux maillots de bain déchirés ! La fin du stage est proche.

Le dernier entraînement a lieu le Lundi 12 Mai à 7h00. Au total, environ 50 km en 10 jours. Beau petit score. Les bras (quels bras ? On n’a plus de bras) sont lourds mais les têtes sont remplies de bon souvenirs.
Et il est où Thanh ???

Lundi 12 Mai, 10h40… Ah pardon, 11h40 car une heure de retard de la part d’EasyJet. Nous embarquons à bord de l’avion. Les voitures de location sont rendues, pas de rayures donc pas de cautions encaissées, malgré les quelques dindons rencontrés tout au long de ce stage. Les conducteurs sont détendus. Tout le monde est habillé en jean, sweat et manteau. Il fait 26°C à Palerme mais seulement 14°C à Paris.

Lundi 12 Mai, 14h00. Nous touchons le sol d’Orly sous la pluie. Après 10 jours passés ensemble, bonne ambiance, sous le soleil et la chaleur, un petit coup de nostalgie s’installe dès que la porte de l’appartement s’ouvre. Il va falloir retourner bosser le lendemain.

Nous sommes prêts à recommencer l’année prochaine. Quelques destinations se profilent déjà à l’horizon, telles que Madère, La Sardaigne, La Crête, Malte ou même La Réunion…

Un grand MERCI à Fred, venu nous entraîner pendant ces 10 jours, d’avoir été très patient avec nous à certains moments (les masters, c’est comme les benjamins, les minimes et les cadets… Un petit recadrage s’impose de temps à autre !). Je suis sûr que ça va fortement payer lors des prochaines compétitions (Meeting du club, CIF été et Championnats de France Masters à Millau début Juillet).

Un second grand MERCI à Julien et à notre sicilien, Federico, nos organisateurs et négociateurs du séjour. Et un troisième à Angélique et Stéphane, nos masseurs pour les blocages de dos. Cela a été un grand plaisir pour moi de passer ces 10 jours de stage avec vous tous.

KRAKOTT’

Poster un commentaire

Classé dans Sans catégorie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s