Séminaire FFN : Malaise à Sarcelles

Le Congrès organisé par la FFN à Bordeaux avait été annulé en raison d’un manque de participants (cf le courrier envoyé par la FFN) : 38 clubs participants sur plus de 1200 clubs. A la place, la FFN a organisé, via ses Comités régionaux, 5 séminaires en région à Aix, Reims, Paris, Toulouse et Angers avec la présence du président de la FFN, Francis Luyce, du DTN, Jacques Favre, et du directeur général de la FFN, Louis-Frédéric Doyez. Matthieu et moi avons participé à ce séminaire.

seminaire-1

Sachant que ces réunions interviennent quelques mois avant l’AG élective de la FFN et juste après les mauvais résultats de la natation françaises à Rio que Francis Luyce a qualifié pudiquement de « bilan ne répondant pas à nos attentes ». Évidemment c’est une tâche bien difficile de reconnaître la réalité car l’échec de la natation française aux JO fragilise le président de la Fédération en période élective.

Plus qu’une simple réunion d’information, ce séminaire était pensé comme un échange entre la FFN et les clubs. En 2012, le Congrès de Reims avait établi quatre constats rappelait un intervenant : la FFN et ses représentations locales (CR et CD) s’éloignent ; Les clubs ont du mal à trouver leur place dans cette organisation ; il y a un manque de communication de la FFN vers les clubs et la nécessité de pondérer la création de nouvelles activités que les clubs ont du mal à absorber et à intégrer dans leur calendrier. Que s’est-il passé depuis et pourquoi en sommes-nous aujourd’hui au même point ?

Une interrogation assez largement partagée si l’on en juge par les différentes interventions des participants. On en peut que déplorer d’ailleurs la très faible participation à Sarcelles. Au plus une cinquantaine de personnes représentant quelque 30 clubs sur plus de 200 que compte la Région Ile de France.  Une faible participation qui va sans doute dans l’ère du temps, qui s’explique par l’agenda relativement chargé des bénévoles responsables de clubs mais qui traduit au minimum un désintérêt pour les réalisations fédérales et peut-être un certain malaise de clubs vis-à-vis de leur fédération dont ils ne perçoivent plus clairement le rôle, voire l’utilité.

« Tout part des clubs » a-t-on entendu à plusieurs reprises. Une affirmation avec laquelle nous ne pouvons qu’être d’accord et qui définit alors de manière implicite le rôle et les objectifs que doit se donner la FFN. En fait, cette dernière ne s’est-elle pas enfermée dans sa bulle pour se concentrer, sous l’injonction du ministère des sports, principalement sur le haut-niveau et le nombre de médailles aux J.O. Et d’organiser l’ensemble de la vie fédérale avec cet objectif comme principale ligne d’horizon en oubliant parfois une grande majorité des clubs dont les préoccupations et les difficultés au quotidien en sont fortement éloignées.

seminaire-2A l’occasion de ce séminaire, Jacques Fabre (ci-contre) a présenté ce qu’il appelle son « Parcours initiatique du pratiquant », une construction intellectuelle censée représenter le cycle du nageur, de l’ENF jusqu’à la pratique du nageur de haut-niveau, et organisée en quatre grandes phases : sensibilité, liberté, usinage et exigence et pour laquelle on peut avoir quelques réserves sur l’applicabilité. Jacques Fabre a également insisté sur les valeurs du sport en osant la comparaison entre les valeurs de l’olympisme et celles de la République frappée au fronton de tous nos édifices publics : Liberté, Égalité, Fraternité.

Si on ne peut être d’accord sur la première et la dernière, on ne peut que s’interroger sur l’égalité. Évidemment il faut s’attacher à offrir l’égalité des chances à tous, des conditions nécessaires et de moyens utilisés pour arriver au meilleur résultat possible. Mais on voit mal comment le sport de compétition qui classe, hiérarchise, compare, mesure peut y être associé. Certes « l’essentiel est de participer » mais la devise des JO proposée par le même Pierre de Coubertin lors de la création du CIO en 1894 n’est-elle pas « Citius, Altius, Fortius » autrement dit gloire à celui qui va le plus vite, saute le plus haut et est le plus fort. Quand deux équipes de football se rencontrent, deux escrimeurs tirent l’épée ou deux lutteurs s’affrontent, l’objectif n’est pas qu’ils terminent sur un même pied d’égalité mais bien de savoir qui va prendre le dessus sur l’autre. Les J.O. sont tout ce que disent nos politiques mais ils sont aussi le temple de l’élitisme. Ce qui ne pose de problèmes particuliers tant que les règles sont respectées. Michael Phelps ou Usain Bolt est le meilleur nageur ou le meilleur sprinter de notre époque. Tout le monde se souvient de Mark Spitz ou Jesse Owens. Qui se souvient de celui qui s’est classé juste derrière ?

Parmi les informations concrètes confirmées lors de ce séminaire, on peut citer pêle-mêle :
– La création du diplôme de Moniteur sportif de natation : toute personne majeure pourra s’inscrire à une formation de 250 heures et passer ainsi cet examen. Muni de ce diplôme, elle pourra entraîner en club des équipes jusqu’au niveau régional et être rémunérée ;
– Extranat 2.0 devrait être bientôt disponible ;
– Les clubs vont pouvoir renouveler leur labellisation à partir de novembre 2016 ;
– Les Parcours d’Excellence Sportive va être remplacé en novembre 2017 par le Programme de Performance Fédéral. Au-delà du changement de nom, il s’agit pour le Ministère de réduire le financement des pôles espoirs dont les résultats sont très mauvais et de décentraliser ces programmes.
– Lancement d’un nouveau programme de détection des nageurs à haut potentiel baptisé Gavroche dont les détails n’ont pas été explicités.

GH

Poster un commentaire

Classé dans Sans catégorie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s