Archives de Catégorie: Natation Actu

Message aux parents

Chers parents,

Les événements récents qui ont secoué le monde du sport en général et la Fédération des sports de glace en particulier vous ont certainement interpellés, voire choqués, peut-être même inquiétés. Le monde du sport a été pointé du doigt pour ces pratiques déviantes mais toutes les activités qui mettent en relation des éducateurs et des enfants ou des adolescents sont concernées par ces questions.

Vous nous confiez vos enfants pour leur apprendre la natation et aussi leur enseigner les valeurs du sport. C’est une tâche difficile mais enthousiasmante et à responsabilité. Quelle satisfaction pour nous de voir passer des générations de jeunes pour qui, nous l’espérons, le Neptune Club de France a été un élément important dans la construction de leur personnalité et un facteur d’épanouissement.

Sachez que nous sommes pleinement conscients des enjeux et des risques et que nous avons toujours été attentifs à ce sujet. Ces révélations renforceront notre vigilance et nous restons attentifs et ouverts à vos suggestions et commentaires.

Guy Hervier pour le Conseil d’administration

1 commentaire

Classé dans Natation Actu, Nouveau site, Vie du club

La réforme de la licence au cœur de l’AG de la Ligue

La réforme de la licence a, bien sûr, été au cœur de l’AG de la Ligue de natation qui s’est tenue samedi dernier à Sarcelles. Attendue depuis longtemps, cette réforme a été mise en œuvre par la nouvelle dirigeante de la FFN menée par Gilles Sezionale. L’objectif est de proposer une offre de licences correspondant mieux aux différentes pratiques et d’inciter les clubs à licencier tous leurs membres (Le Neptune licencie tous ses membres depuis longtemps déjà). Avec, au final, un nombre de licences accru au niveau national plus en phase avec le niveau avec le niveau de pratique de notre sport. Deuxième sport olympique, faut-il le rappeler.

C’est la une démarche expérimentale définie en concertation avec les clubs, rappelait Julien Ville, Secrétaire Général Adjoint de la FFN. Pour rappel, l’offre de licences pour la saison 2018/19 a été définie comme suit :

On le voit, cette réforme est un pari car la baisse des tarifs pour la plupart des licences par rapport à la saison passée doit être compensée par le nombre de licences prises par les clubs.

Pour l’heure, le résultat est « encourageant, mais loin d’être satisfaisant » poursuivait Julien Ville. A ce jour, la FFN fait état de 306 000 licences – 35 000 de plus que la saison passée – à comparer aux 420 000 escomptées sur cette saison. La saison n’est pas terminée, mais l’objectif est donc élevé. Actuellement, le manque à gagner est d’environ 700 000 € pour la FFN. Même si l’Ile de France est en tête des régions en termes d’augmentation de licences, le déficit actuel est de 90 000 €. 5 régions ont désormais dépassé leurs chiffres des saisons passées. Après l’Ile de France et les Pays de la Loire, l’AURA, la Normandie et la Bretagne font désormais partie des ligues en pointe.

Ce pari ne sera peut-être pas gagné en une seule saison, mais la FFN entend bien faire pression sur les clubs avec les différents moyens à sa disposition : labellisation, PPF (Plan de performance Fédéral), classements…  En communiquant auprès des municipalités d’attribuer les créneaux de piscine à des clubs qui sont affiliés à une fédération, FFN ou autre.

Guy Hervier

Poster un commentaire

Classé dans Natation Actu, Nouveau site, Vie du club

Défi sportif pour l’Afrique

« Cela semble toujours impossible jusqu’à ce que l’on le fasse » (Nelson Mandela)

Qui n’a pas rêvé un jour de gravir les sommets de l’Himalaya, de faire le tour du monde à la voile, de traverser l’Atlantique à la rame, ou de marcher sur la Lune ? Pour les nageurs, le must, c’est la traversée de la Manche. C’est un peu l’Everest des nageurs : 34km, une eau à 16 degrés, des courants violents, une météo capricieuse… Pour l’instant, depuis 1924, seuls 25 nageurs français y sont parvenus, âgés de 22 ans à 54 ans.

Mon défi : devenir le plus jeune nageur français à réussir la traversée de la Manche en solo et sans combinaison !

Relever ce défi n’est pas seulement accomplir un rêve, c’est aussi, à 16 ans, la volonté de me rendre utile aux autres. La jeunesse d’Afrique n’a pas notre chance. Nous avons un devoir de solidarité avec elle. Cela commence par l’accès à l’école et à l’éducation.

Mon objectif n’est pas seulement sportif, il est aussi humanitaire.

Aussi, j’ai  décidé que chaque don collecté dans la cagnotte que j’ai créée pour financer mon projet, sera reversé à hauteur de 50% à l’ONG Afrique Pleine d’Avenir, qui oeuvre en faveur de l’accès à l’éducation en Afrique subsaharienne (Cliquer ici pour participer à la collecte).

Pour accéder au site, cliquer ici

Arthur Germain

Poster un commentaire

Classé dans Natation Actu, Nouveau site, Photos, Vie du club

L’école 17 Vigée-Lebrun et le Neptune Club de France, ensemble pour Paris 2024

En soutien à la candidature de Paris pour les Jeux Olympiques de 2024, nous avons établi un partenariat avec une école élémentaire du quartier (l’école 17 Vigée-Lebrun). Ensemble, nous avons construit un projet qui se déroulera sur toute l’année scolaire 2016/2017. Le projet est labellisé par le ministère de l’Éducation Nationale « Année de l’Olympisme de l’école à l’université » et suscite l’intérêt du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF).

Notre première action sera au mois de février, avec un stage « j’apprends à nager » pour des élèves de CM1/CM2 de l’école.

Pour en savoir plus vous pouvez parcourir le site dédié au projet :

http://17vl-ncf-paris2024.weebly.com/

vigee-lebrun

Poster un commentaire

Classé dans Natation Actu, Nouveau site, Vie du club

Nager dans la Seine : retour aux sources

Par Antoine de Baecque, Historien, professeur à l’Ecole normale supérieure (ENS)

On se souvient d’une des rodomontades amusantes de Jacques Chirac, alors maire de Paris, en 1988, (presque) prêt à enfiler son maillot de bain et à quitter ses chaussettes pour se jeter à l’eau : «Dans cinq ans, on pourra à nouveau se baigner dans la Seine, et je serai le premier à le faire.» Personne n’a jamais vu Chirac briller en brasse coulée au large de l’Hôtel de Ville… La promesse a été reprise à l’été 2015 par Anne Hidalgo, qui lança : «Les Parisiens pourront se baigner dans la Seine après 2024, grâce aux Jeux olympiques.» Il s’agit surtout d’un argument de prestige pour tenter de convaincre les délégués du Comité international olympique (CIO), votant pour le siège des futurs Jeux de 2024. La Seine mythique rendue à sa nature bienfaitrice, son eau épurée, dépolluée, où les compétiteurs de «natation en eau libre» (10 kilomètres) et du triathlon pourraient s’ébattre en toute sécurité. Un tableau impressionniste Belle Epoque.

Pour lire la suite de l’article publié par Libération, cliquez ici

 

1 commentaire

Classé dans Eau Libre, Natation Actu, Nouveau site